Quand je serai grande, je serai naturo-herboriste

Il était une fois, une naturo qui voulait parler aux plantes …

L’an dernier, j’ai encore grandi.

Aaah, les plantes … qu’elles sont belles dans la nature ! Et puis, vous savez, je les conseille beaucoup pendant mes consultations !

Sauf que … je ne les avais jamais vraiment rencontrées dans la vraie vie !

Au cours de mes balades j’ai ouvert les yeux de plus en plus. Et l’an dernier, j’ai commencé à observer de plus près. J’ai alors découvert que certaines plantes que je conseille poussent juste à côté de chez moi !

C’en était trop, j’ai décidé, j’allais en savoir plus.

Et voilà, c’est comme ça que tout à (re)commencé.

Depuis début 2019, je suis la Formation Préparatoire à l’Herboristerie proposée par l’Institut Français d’Herboristerie (IFH). C’est une école située en Ardèche, liée à une association (ARH) qui se démène pour un retour officiel de l’herboristerie en France. Car il faut le savoir, depuis quelques dizaines d’années, l’herboristerie n’est plus reconnue …

« Comme l’histoire des plantes médicinales, celle des herboristes à cette époque est marquée par un conflit entre deux visions des soins par les plantes : l’une populaire et traditionnelle qu’ils représentent et l’autre, moderne et scientifique, revendiquée par les pharmaciens. A partir de 1870 et jusqu’à la fin de la Troisième République, une dizaine d’initiatives parlementaires visant à supprimer les herboristes, appuyées par l’Association générale des pharmaciens, échoueront, ceux-ci étant de plus en plus nombreux et également mieux organisés. C’est finalement la loi du 11 septembre 1941 relative à l’exercice de la pharmacie qui supprime le certificat d’herboriste et entraîne dans le même temps l’extinction de cette profession distincte de celle de pharmacien. La vente des plantes à usage thérapeutique se trouve, de ce fait, confiée aux pharmaciens dans le cadre du monopole pharmaceutique », Extrait du site Le guichet du savoir.

Aujourd’hui, nous sommes de plus en plus nombreux à demander un retour des outils naturels et merci à l’ARH de faire ce travail avec les autres écoles d’herboristerie.

Les plantes, sous leur forme la plus simple et naturelle sont de précieux outils plein de magie.

Voilà aussi pourquoi, quand je serai grande, je serai naturo-herboriste 😉

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :